Fufú de plátano et Matajíbaro

Fufú de plátano et Matajíbaro

L’histoire raconte que les mambis cubains consommaient souvent cette purée de banane plantain verte mélangée à des couennes de porc écrasées, avec des origines africaines. Pendant la guerre hispano-cubano-américaine à la fin du 19e siècle, l’espagnol parlé à Cuba a peut-être été pour la première fois influencé par l’anglais. Les soldats américains et cubains ont partagé les vicissitudes de la guerre dans les mêmes camps pendant le conflit qui a fini par chasser l’Espagne de l’île en 1898.

La légende raconte que, intrigués par l’apparence de ce plat inconnu, les soldats américains ont demandé ce que c’était et s’il pouvait être mangé. Mais face à la barrière de la langue, la seule chose apparemment comprise dans la question était la réitération du mot anglais food, food ? accompagné du mouvement typique de la main avec les doigts pointés ensemble vers la bouche, auquel les créoles ont répondu avec approbation; oui bien sûr, fu – fu …pour manger. C’est ainsi que le nom d’un plat aussi populaire a été vraisemblablement consacré, en particulier chez les paysans cubains.

Alors, comment fait-on le fufú de plátano ? C’est assez simple.

Ingrédients :

4 bananes vertes
1 oignon moyen
50 ml. huile végétale
6 gousses d’ail écrasées
200 g. de chicharrones (des couennes de porc) moulues ou broyées.
Sel au goût
Jus d’un citron vert

Mode de préparation :

Coupez les bananes plantains vertes en trois morceaux. Mettez-les dans une casserole à ébullition avec du sel et du jus de citron. On en enlève la peau après la cuisson.

Lorsqu’elles sont molles, éteignez le feu et gardez-les dans l’eau jusqu’à ce qu’elles soient utilisées.

Dans une autre casserole ou une poêle plate à feu doux, ajoutez l’huile, l’ail, l’oignon et alors les bananes bouillies, qu’il faut réduire en purée pendant la friture, en écrasant les bananes dans la poêle avec une fourchette. Mélangez bien tous les ingrédients.

Vous pouvez ajouter plus de sel ou de poivre si vous le souhaitez.

Ajoutez enfin les couennes de porc hachées et mélangez-les avec la purée de banane.

Assurez-vous de le servir chaud.

Le fufú de plátano est un aliment très populaire parmi les cubains et utilisé de préférence pour garnir les viandes, accompagnées de riz et de légumes, et il remplace généralement la purée de pommes de terre typique qui nous manque tant à Cuba.

D’autre part, il y a le vieux Matajíbaro. C’est un plat typique de Camagüey, préféré par les voisins de cette région, et servi traditionnellement encore de nos jours autant que l’ajiaco. Dans de nombreuses régions du pays, un fufú de bananes ou un machuquillo est fabriqué, qui consiste à ajouter de la viande ou des couennes de porc à une purée de banane, mais aucun d’entre eux n’est pareil au Matajíbaro de Camagüey, juste en raison de sa préparation un peu différente .

Ingrédients:

5 ou 6 bananes vertes
200 g. de couennes de porc
100 g. de viande de porc
200 g. d’huile de friture ou de saindoux
12 gousses d’ail
Poivre moulu au goût
Sel au goût

Préparation:

Il faut broyer les couennes de porc et couper la viande de porc en tout petits bouts.

Épluchez et coupez les bananes plantains pour préparer les tostones, c’est-à-dire des rondelles de 2 à 3 cm de grosseur. Ensuite coupez l’ail finement.

Faites sauter la viande de porc et mettez-la de côté avec les couennes.

Faites frire alors les plantains sous forme de tostones, et ensuite broyez-les ou écrasez-les dans un mortier.

Faites finalement revenir l’ail dans un petit peu de graisse de porc jusqu’à ce qu’il soit doré, et rajoutez ensuite les bananes avec le porc et les couennes pour tout mélanger, en remuant constamment.

Saupoudrez de sel et de poivre avant d’éteindre le feu. Servir chaud.

Nous sommes prêts alors pour déguster un excellent Matajíbaro. Un aliment qui, pour sa richesse et sa suffisance nutritionnelle, peut être considéré comme un plat principal.

Bon appétit à tous.

Merci à René López Zayas
 Et Rebellecuba pour cette recette

Leave a Reply