Enchilado de cangrejos.

Enchilado de cangrejos.

S’il pleut beaucoup sur la côte nord, alors à travers Cárdenas et Caibarién, les crabes sortent et il est plus facile de les attraper. Ces villes de la côte nord cubaine sont célèbres pour ce crustacé, à tel point qu’à l’entrée des deux villes se trouve un monument avec un énorme crabe et ses habitants sont appelés cangrejeros.

Mon père est né à Cárdenas et bien qu’il ait rapidement déménagé à l’est du pays, nous revenions toujours rendre visite à la famille pendant les mois d’été et je me souviens des succulents crabes aux proportions épiques cuits dans d’énormes chaudrons avec du bois de chauffage en plein air, toujours un point de rencontre pour toute la famille, rue Neptuno, près des parapluies de Versailles.

C’était vraiment la fête d’accompagner les anciens chercher des dizaines de crabes dans la nuit, à la lumière d’une torche, à travers les palétuviers.

S’il pleuvait, alors on pouvait les chercher dans les rues.

Ingrédients :

500 g de chair de crabe ou 6 crabes

3 cuillerées à soupe d’huile (olive extra vierge)

1 cuillerée à café de vinaigre

½ poivron vert, émincé

1 oignon (rouge) émincé

6 gousses d’ail

100 g de persil

200 g de sauce tomate (non salée)

1 pincée de sucre

1 pincée de paprika

1 feuille de laurier

½ cuillerée à café de cumin moulu 400 ml de vin cuisant ou de vin blanc

1 bière

Sel au goût

Sauce piquante (facultatif)

Préparation :

Lavez bien les crabes entiers sous l’eau courante, détachez les pinces et écrasez-les légèrement avec le pilon, ainsi que la poitrine des crabes.

Si les pinces sont très grosses, vous pouvez les diviser en deux.

Préparez une sauce avec l’huile, l’oignon, l’ail, le piment et le persil, puis ajoutez la sauce tomate, le vin cuisant, le vinaigre, le paprika, le cumin, la feuille de laurier, la pincée de sucre et le piquant. Ajoutez les crabes et faites cuire à couvert à feu doux pendant 30 minutes, ajoutez de temps en temps un peu de bière pour parfumer. Laissez la sauce se réduire au goût.

Ces crabes se mangent avec les mains et avec les dents, la sauce en plein dans la figure, pour pouvoir bien en profiter.

Si vous avez par contre de la chair de crabe propre, procédez de manière similaire.

Chauffez l’huile dans une casserole moyenne ou une grande poêle à feu moyen. Ajoutez le poivron émincé et l’oignon. Faite sauter environ 5 minutes et ajoutez l’ail et le persil. Continuez la cuisson encore quelques minutes et ajoutez la sauce tomate. Faite sauter encore 2-3 minutes et ajoutez le paprika, le cumin, le sucre et le laurier.

Mélangez bien et ajoutez enfin le crabe, le vinaigre et le vin. Salez au goût, couvrez la casserole, baissez le feu à moyen-doux et faite cuire 20 minutes ou jusqu’à ce que la sauce ait l’épaisseur désirée.

Ajoutez de la sauce piquante, sinon ce n’est pas de l’enchilado de cangrejos pour de vrai, et c’est mieux si le goût est moyennement épicé.

Cet enchilado est délicieux avec du riz blanc fraîchement préparé et des plantains mûrs frits, ou des tostones, avec des tamales de maïs, avec du manioc bouilli ou des chicharritas. Si vous aimez la bière, c’est l’occasion propice alors pour descendre quelques bières froides.

Dans la région de Palpite, sur la péninsule de Zapata, c’est une tradition de commercialiser de la chair de crabes déjà propre et prête à cuire. Dans cette zone de milieux humides, les crabes sont très abondants tout au long de l’année.

La spécialité d’Ismary à Ciénaga de Zapata est précisément ce ragoût de crabes, comme pour se lécher les doigts.

Photos: Internet.

Merci à René López Zayas et Rebellecuba pour cette recette.

Leave a Reply